jeudi 22 septembre 2011


Je suis sans doute un peu fleur bleue, un peu bisounours, un peu idéaliste, un peu naïve, un peu ridicule (comme tu veux) mais ce genre d'image me comble d'aise !

Et à écouter : Greame Allwright (ah mon dieu (s'il existe) ça nous rajeunit pas !).

En réécoutant ces paroles avec 40 ans quelque temps de recul, je me dis que cette chanson est plutôt anti-école en fait... Pas vraiment adéquate pour ce que je veux dire... tant pis, je la laisse ! en souvenir du bon vieux temps !

25 commentaires:

  1. Naïve je dirais... même si la photo est effectivement bien belle. Très beau flou en arrière plan, belles couleurs, magnifique sourire. Mais est-elle véritablement représentative de ce qui se passe réellement? N'est-elle pas vaine flatterie pour l'Occident, une manière de se sentir tranquille, d'apaiser la conscience, de penser ses misérables dons bien investis pour tenir au chaud ses sous qui donnent injustement droit à des privilèges, alors que... ! La bataille est encore à faire quand on sait que le système scolaire et social est de plus en plus délaissé dans nos pays "développés"! Et qu'en est-il des demandeurs d'asile que l'on déboute et de ces enfants qui n'ont plus le droit à l'école, car ils n'existent simplement plus?

    RépondreSupprimer
  2. ouch !... je crois que je suis cassée pour la journée...
    (mais tu as sans doute raison)

    RépondreSupprimer
  3. Je voulais pas frapper trop dur sur ta journée. Je pense juste qu'il y a plus d'espoir à rendre les choses meilleures si on ne s'illusionne pas trop. Mais je veux croire en le meilleur, mieux en tout cas, pour ce petit garçon et tous les enfants du Nord et du Sud.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, la chanson a pris de la bouteille, sacrée bouteille !

    RépondreSupprimer
  5. Jeanne >> je ne t'en veux pas ;-)

    Walrus >> ouais hein, un coup à partir avec Suzanne écouter les sirènes...

    RépondreSupprimer
  6. Il en faut un peu, des Bisounours. Cette chanson (qui me trotte dans la tête ces jours-ci, je t'épargnerai les grands esprits et tout le tralala) m'a toujours semblé anti école.
    (Des fois c'est la jolie bouteille, ou une autre. Ce sont des chansons colle forte)

    RépondreSupprimer
  7. faudra quand même qu'on s'arrange pour ne pas leur refiler la nôtre, d'école... hein.

    RépondreSupprimer
  8. Euh le chanson, un truc qui faisait "jolie bouteille sacrée bouteille veux-tu me laisser tranquille eu..."

    "tain, je ne respecte rien...

    Bleck

    RépondreSupprimer
  9. je veux te quitter, je veux m'en aller, je veux recommencer ma viiiieuh

    RépondreSupprimer
  10. Si c'est être bisounours que de se réjouir d'un sourire fut-il pour la photo, je suis bisounours aussi. Et j'emmerde les esprits chagrins.

    RépondreSupprimer
  11. Sandrine >> ce petit là, après l'école il sarcle le sorgo ou il va chercher du bois peut-être :-(

    La mère Castor >> oui, oui, les grands esprits ! ;-)

    Alèna >> ben malheureusement, notre école pour eux ce serait un progrès immense !

    Bleck >> les temps sont durs, je suis même pas sûr de me payer un coup à boire

    Zoë >> faut-il qu'on m'aime pour revenir chez moi malgré mes bisounourseries ?

    Ariana >> oh non ! reviens !...

    Luc >> la baleine bleue cherche de l'eau pour déboucher tous ses tuyaux !
    (c'est de Steve Waring ça non ?)

    Berthoise >> une sorte de bisounours agressif alors ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Pauvre chou! Il a mis son parachute à l'envers! (Ça c'est parce que je suis énervé : impossible de lire la vidéo. :)

    RépondreSupprimer
  13. (Je suis allée à la bibliothèque, et du coup pour faire une pause j'ai fouillé. Tissu est le participe passé du verbe tistre (trop difficile à conjuguer... oh ça remonte entre le 11ième et le quatorzième, bref, tissu c'est tout ce qui reste de ce verbe et c'est sans S (sauf au pluriel))

    RépondreSupprimer
  14. Ben ouais, pour le môme, au fond dans nos pays "développés" on pousse tout un chacun vers les diplômes mais il faut des sarcleurs des déménageurs si tout le monde était élite ou ponte (je crois que ce serait encore plus la pagaille, m'enfin c'est un avis tout personnel hein ?) et, et dans ces pays là on arrive avec nos gros sabots pour faire des écoles, il arrive que le mépris pour une culture orale d'une grande richesse qui en aurait à nous apprendre soit du voyage... On vit pas dans un monde idéal, même si je suis bisounours et totu et tout, faut toujours que je me cogne à la réalité qui est ma gaulée (enfin je trouve).

    RépondreSupprimer
  15. ce petit là, après l'école il sarcle le sorgo ou il va chercher du bois...!, une trés bel école de la vie, ..., et j'espère que votre école ne l'atteindra jamais...mais plutôt une autre école.


    ...quel horreur ce bleu...

    RépondreSupprimer
  16. Tous les enfants, filles ou garçons, à l'école... oui, mais quelle école?? la nôtre, enfin celle du monde occidental dit "civilisé" pour les tenir encore plus en notre pouvoir et leur faire oublier leur culture? ... ah, la, la... c'est comme l'aide humanitaire que l'on dispense si généreusement à des gens que l'on (pas toi, ni moi, certes) affame par ailleurs. Comme le dit si bien un chroniqueur radio qui fût matutinal, nous vivons une époque moderne! Tu vois, là, je ne te suis pas, c'est juste de la pub pour nous donner bonne conscience!

    RépondreSupprimer
  17. je ne suis franchement pas sûre que ce serait un progrès immense (notre école pour eux) - je crois que ça, c'est une vue d'occidental(e).
    Alphabétiser, certes, mais vu le carnage qui suit...

    RépondreSupprimer
  18. Oui…
    Ça nous rajeunit pas…

    Je m'en vais fouiller dans la malle aux vieux vinyles…

    RépondreSupprimer
  19. effectivement graeme allwight ça nous rajeunit pas !
    j'aimais énormément et j'aimais cette chanson qui me confortait dans mon refus d'un certain "formatage" de l'école de l'époque . et effectivement ton post pose le problème des limites de l'enseignement : enseigner bien sûr mais où commence l'ingérence ? ce n'est pas simple je me souviens que c'est cette dualité qui m'a consolé d'avoir brillamment raté le concours d'entrée à l'école normale.

    RépondreSupprimer
  20. Depluloin >> mais mon ami, pas de vidéo ici ! (toutes les choses à cliquer ne son pas des vidéos ;-)

    Sandrine >> merci pour tes recherches archéo-étymologiques !

    Sandrine again, Anonyme, MarieNeige, Alena, Zigmund >> je n'ai pas dit qu'il ne fallait que des polytechniciens, que sarcler était dégradant ou qu'il fallait imposer notre modèle de pensée ; je pense que l'agriculteur africain peut garder sa culture orale mais aussi vivre mieux en sachant lire et compter

    AlainX >> vinyle ? c'est quoi ?... ;-D

    Mr Choule >> enfin un autre bisounours ! ;-)

    RépondreSupprimer
  21. J'espère qu'il a gardé son beau sourire même si son cartable doit être bien usé aujourd'hui ...

    RépondreSupprimer